Séjours et croisières plongée Maldives

Posés sur l’Océan Indien comme un collier de perles, les 26 atolls qui constituent les Maldives regroupent près de 1200 îles. Entre l’Afrique et la Chine, à 700 km des côtes Sri Lankaises, les Maldives furent toujours convoitées et âprement défendues. Cet immense jardin marin, grand de 90 000 km² d’Océan, n’a cessé de fasciner au cours des siècles les navigateurs venus du monde entier.

Maldives

Les Immanquables‏ - general

 

Chaque île est sertie d’un lagon turquoise qui abrite coraux et poissons aux couleurs éclatantes. Les plus beaux jardins de corail étant visibles à une faible profondeur d’eau, vous pourrez admirer les trésors sous-marins des Maldives en snorkeling. Le snorkeling s’effectue directement depuis l’hôtel, le long du récif entourant l’île, et il peut être pratiqué par tous, petits et grands.

Fermez les yeux et imaginez-vous:

  • Un climat paradisiaque avec environ 30°C toute la journée…
  • Un atoll corallien, caractéristique des Maldives : un cercle de terre enfermant un lagon peu profond relié à l’océan par des canaux naturels…
  • Son sable blanc…
  • Ses fonds sous-marins parmi les plus spectaculaires de la planète !

La meilleure période pour plonger aux Maldives est d’octobre à mai.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Passeport valable plus de 6 mois après le retour
  • Santé : Aucune vaccination n’est obligatoire
  • Electricité : Courant alternatif 220-240 V ; prévoir toutefois un adaptateur international
  • Décalage horaire : + 4h en hiver et + 3h en été
  • Climat : de type tropical, la température extérieure se situe entre 26 °C et 34 °C toute l’année, et l’eau est à 28 °C en moyenne.

Culture et histoire

Culture & historyL’histoire ancienne des Maldives est peu connue. Selon la légende maldivienne, un prince indien appelé Koimala se serait échoué avec sa jeune épouse dans un lagon des Maldives, et s’y serait installé, devenant ainsi le premier sultan. On raconte aussi que des femmes venues du Sri Lanka s’y sont établies, d’où le nom de Mahiladipa signifiant îles des femmes, qui a donné le nom “Maldives”. Des simulations sur ordinateur de la navigation entre l’Indonésie et Madagascar permettent de comprendre les itinéraires possibles qui ont amené à la colonisation de Madagascar par des Austronésiens à partir du début de notre ère. Les Maldives, et dans une moindre mesure les Chagos voisines, étaient une escale probable sur la route de Madagascar, aussi bien depuis Sumatra que depuis le sud de l’Inde et Sri Lanka, où des marins et marchands javanais et malais se rendaient pour le commerce. Au cours des siècles, les îles ont été visitées et leur développement a été influencé par les marins des pays de la mer d’Arabie et du littoral de l’océan Indien. Les pirates Mopla de la côte de Malabar – actuellement l’État du Kerala en Inde – en firent un théâtre de leurs actions. Au XVIe siècle, les Portugais s’emparèrent de l’archipel et la gouvernèrent pendant quinze années (1558-1573) avant d’être expulsés par le guerrier patriote et futur sultan, Muhammad Thakurufaanu Al Auzam. Sultanat islamique indépendant durant la majeure partie de son histoire, de 1153 à 1968, les Maldives étaient cependant un protectorat britannique de 1887 jusqu’au 26 juillet 1965. Entre 1953 et 1954, une première république fut instaurée, avant que le sultanat ne soit rétabli. Après l’indépendance en 1965, le sultanat perdura encore trois années puis, le 11 novembre 1968, il fut renversé et remplacé par une deuxième république. Le pays prend alors son nom actuel. En 1988, un coup d’État fut provoqué par un groupe de Maldiviens qui obtint l’appui des Tamouls sri-lankais de l’Organisation populaire de libération de l’Eelam Tamoul. L’intervention de 1 500 soldats indiens rétablit le gouvernement.