Séjours et croisières plongée Djibouti

Djibouti, en forme longue la République de Djibouti, est un pays de la Corne de l’Afrique, situé sur la côte ouest du débouché méridional de la mer Rouge. Il est limitrophe de la Somalie (Somaliland), de l’Éthiopie, de l’Érythrée et du Yémen.Djibouti est aussi le nom de sa principale ville et capitale.

Djibouti

Les Immanquables‏ - general

 

 

Climat

Djibouti bénéficie d’un climat désertique chaud (Classification de Köppen BWh). Un climat aride chaud est inhabituel pour des latitudes aussi basses que celle de Djibouti. Les précipitations sont très rares, très faibles, irrégulières et très espacées dans le temps, avec une moyenne annuelle entre 50 et 180 mm qui varie selon les régions du pays.

En moyenne, on enregistre entre 5 et 20 jours de pluie par an. Les fortes chaleurs sont constantes et perdurent tout au long de l’année. Les températures moyennes maximales varient de 27 °C pendant les mois les plus « frais » à 43 °C pendant les mois les plus chauds localement, notamment à Tadjoura. Bien que Djibouti soit un pays désertique et aride, le degré hygrométrique de l’air y est très élevé à cause de la proximité avec la mer et les fortes chaleurs associées à une forte humidité ambiante donnent un ressenti souvent lourd et désagréable.

Cependant en s’enfonçant dans les terres, vers l’intérieur du pays, l’air devient plus sec et aussi plus chaud. Durant la saison chaude, un vent très chaud, très sec et parfois poussiéreux, le khamsin, souffle une cinquantaine de jours et est responsable de l’augmentation brutale des températures maximales (souvent supérieures à 45 °C)14. Le ciel est généralement clair avec une durée moyenne annuelle d’ensoleillement variant entre 3 200 heures et 3 600 heures avec une assez faible variation intermensuelle.

Le climat y est chaud, sec et ensoleillé toute l’année. Le climat désertique de Djibouti est très particulier du fait de sa proximité de l’équateur, ainsi la saisonnalité est réduite et les amplitudes thermiques journalières et annuelles sont anormalement basses pour un tel climat.

Cependant, les endroits à altitudes élevées comme Randa par exemple bénéficie d’un climat moins chaud et surtout moins aride que les basses altitudes : celles-ci bénéficient d’un climat semi-aride chaud (Classification de Köppen BSh) avec des précipitations supérieures à 250 mm par an et des températures maximales entre 23 °C pendant les mois les plus « frais » à 37 °C pendant les mois les plus chauds.

INFORMATIONS PRATIQUES

– Santé : Aucun vaccin n’est exigé. Mise à jour recommandée des vaccins Tétanos, Polio et Hépatite A.
– Electricité : 220 V
– Décalage horaire :UTC +3
– Climat : climat désertique chaud.

Pays République de Djibouti
Superficie 23 000 km2
Langues parlées‏ français et arabe
Monnaie‏ Franc Djibouti (DJF​)
Formalités de police‏ Passeport valide plus de 6 mois après la date de retour + visa. Votre passeport ne doit pas comporter de visa Israélien au risque de vous faire refouler à l’aéroport d’arrivée.

Culture et histoire

L’histoire des Juifs à Djibouti commence avec le développement de la ville portuaire de Djibouti à la fin du xixe siècle par les Français, dans le territoire alors appelé Côte française des Somalis. Les Juifs établis à Djibouti viennent du protectorat d’Aden, colonie britannique depuis 1839. Ce sont des Juifs yéménites, pays où une communauté juive ancienne et nombreuse existe à l’époque. On se sait pas si les Juifs djiboutiens sont d’Aden ou si, originaires du nord, ils sont juste passés par Aden. Leur arrivée est concomitante avec la venue d’un nombre conséquent de Yéménites musulmans. Bien que tous soient venus d’Arabie, ils ne sont pas vu comme une catégorie unique par l’administration française. On compte cinquante Juifs à Djibouti en 1901 et 111 en 1921. Les autorités françaises dénombrent onze commerçants juifs en 1902, et indiquent qu’ils exercent principalement les professions de changeur et de bijoutier2. Ils disposent de plusieurs synagogues, dont une en centre-ville, rue de Rome. Ils continuent à porter les longues papillotes caractéristiques des Juifs yéménites. L’administration française leur octroie des assesseurs dans les tribunaux indigènes1. Après l’indépendance d’Israël en 1948, l’État hébreu organise en 1949 l’opération Tapis Volant visant à évacuer par les airs les Juifs du Yémen menacés par les troubles politiques1. Les 200 Juifs de Djibouti sont inclus dans l’opération et rejoignent Aden en vue de l’évacuation. Des Arabes de Djibouti appellent dans des prêches les Issas, la population locale, à ne pas racheter leurs biens.Après leur départ, plusieurs propriétés juives sont cependant accaparées par des Arabes .

Disponible bientôt. Veuillez nous contacter pour plus d”informations

Disponible bientôt. Veuillez nous contacter pour plus d”informations